La plantation et l’entretien

La plantation et l’entretien

Du fait de la grande variété d’espèces différentes, il n’existe pas de méthode universelle pour la plantation des orchidées.

Quand la planter ?

Cette plante s’adapte très bien aux températures, elle peut donc être mise en terre à tout moment de l’année. Cependant l’hiver est une rude saison pour cette fleur d’origine tropicale, elle aurait plus de mal à s’épanouir sous un climat plus froid. Le manque de lumière du au raccourcissement des journées est aussi un problème pour le développement de cette plante qui s’en verrait ralentit. Pour le rempotage c’est une autre histoire il doit suivre une procédure bien définie.

Extérieur ou Intérieur ?

En intérieur ou en extérieur, l’orchidée aura besoin d’une terre bien spécifique contenant des écorces principalement lui permettant de puiser dans la terre des nutriments indispensables à sa croissance

Pour une plantation dehors, il faut choisir un endroit où la température ne baisse pas sous les 4 degrés Celsius, sous peine de la voir mourir pendant l’hiver. Choisir un coin où le soleil n’est pas trop fort, les orchidées n’aiment pas recevoir le soleil directement et trop longtemps, ainsi dans des régions chaudes, préférez les planter à l’ombre, dans un endroit où le soleil peut quand même l’éclairer légèrement.

L’arrosage se fait tous les jours ou un jour sur deux, très peu d’eau et sous une pression faible pour ne pas abîmer la plante. Un conseil pour toutes les orchidées d’extérieur est de les rentrer si possible en intérieur lors de l’hiver, elles peuvent très bien résister au froid si bien traitées, mais auront plus de chances de survivre en intérieur.

La plantation en intérieur est très similaire, simplement le pot doit être choisit avec précaution, un pot en fibres auquel on rajoute des écorces est préférable afin de simuler les nutriments que l’on pourrait trouver dehors. L’engrais est indispensable, pas trop mais tout de même assez pendant la phase de développement. L’arrosage se limite quand à lui à deux fois par semaines, avec de l’eau distillée si possible afin de ne pas abîmer la fleur.